Une manufacture à échelle humaine, telle est l’un des principes de L/Uniform.

1

FAIRE SIMPLE,
SOLIDE ET BEAU

De la toile tissée et du cuir : ces deux matériaux sont le socle de L/Uniform, manufacture fondée sur la volonté de faire simple et beau, utile et solide. Les collections déclinent le sac dans ses versions ultra-fonctionnelles, du cartable au sac à dos, en passant par la trousse, la pochette, le sac de voyage, la besace ou le sac à commissions. Ils se déclinent dans des teintes différentes, fruits de la recherche personnelle de Jeanne Signoles. Ainsi, le bleu de Prusse par exemple est préféré au bleu marine.

Founder image

Chaque pièce est contrôlée suivant un cahier des charges précis reprenant les critères de qualité propres à chaque modèle.

Essentiels, légers, pratiques, ces indémodables s’autorisent une fantaisie : les couleurs. Celles de la toile et du cuir et, de surcroît, celles des ganses et des poignées. Combinées, elles constituent ainsi une multitude de modèles. Si un grand nombre figure dans le catalogue, toute combinaison inédite peut faire l’objet d’une commande particulière.

L/Uniform conçoit et fabrique ses collections au sein de ses ateliers, essentiellement en France, à Carcassonne, et au Portugal. Du dessin au montage jusqu’à la finition et l’emballage, chaque étape de la chaîne de production est réalisée par des artisans hautement qualifiés, formés au sein de L/Uniform. Un outil de production, rigoureux et parfaitement coordonné, permet de piloter et de contrôler la fabrication des séries comme des commandes particulières dans des délais réalistes et maîtrisés.

Founder image

Ganses et bordures font l’objet d’une découpe minutieuse, garantissant ainsi une finition parfaite.

Pour créer les modèles de L/Uniform, Jeanne Signoles s’inspire de formes utilitaires ou professionnelles.

2

PERSONNALISER
SON MODÈLE

En optant pour la toile tissée en lin et coton – et 100% coton pour la toile kaki, celle utilisée encore aujourd’hui par l’armée – L/Uniform fait le choix d’un matériau léger et résistant, auquel elle rend ses lettres de noblesse. Ainsi, afin d’être compatible avec la fabrication d’un sac ou d’un accessoire, le tissu fait l’objet d’une teinture « à cœur » puis d’un traitement particulier, respectueux des normes de protection de l’environnement européennes. Par un procédé d’enduction – double pour la teinte naturelle – toutes les toiles sont rendues lavables, déperlantes et antitaches, tout en préservant leur souplesse. Quant aux cuirs – un veau foulonné d’origine catalane – ils sont teintés dans la masse afin d’éviter une usure prématurée et garantir l’uniformité du coloris, et traités « à la goutte d’eau » pour les rendre résistants à l’eau..

Founder image

Qu’il soit en toile ou en cuir, chaque modèle exige un temps de fabrication incompressible, gage de sa longévité.

La sobriété utilitaire des modèles est bousculée par la combinaison des couleurs mais aussi par la possibilité de les personnaliser via l’impression, en sérigraphie, d’un monogramme. Ce motif peut être nettoyé (à l’eau et au savon) et, s’il s’est estompé ou abîmé avec le temps, remplacé.

Founder image

Tout modèle peut être personnalisé par un marquage en sérigraphie (jusqu’à trois caractères disponibles dans huit couleurs), procédé qui garantit l’intensité et l’opacité de l’impression.